samedi 22 juin 2024

the vale of eternity...plateau tournant obligatoire !

 Nous jouons souvent à deux ce qui n'est sans doute pas la meilleure configuration pour le  jeu The vale of eternity . Néanmoins, avant d'envisager d'être plus autour du jeu, nous nous sentons obligés de créer un plateau tournant (à voir si cela permet d'y  installer la magnifique figurine centrale ) afin que tous les joueurs puissent lire les effets des cartes !

la figurine qui peut cacher des cartes ...ou pas !

A deux il y a 4 cartes, ça va encore mais à 4 il y en aura 8 (le double du nombre de joueurs) et ça parait difficile de mémoriser les effets pour faire les bons choix !

partie à 2 les cartes alignées autour du plateau central

Le jeu propose en effet de  poser chacun à notre tour deux pions (tour inversé pour le second pion) sur des cartes, soit pour activer la "vente de la carte" et recevoir pour cela ce que le plateau propose en monnaie, soit pour l'apprivoiser (prendre la carte en main) .
Les cartes en main peuvent être posées dans notre arène en en payant le coût et alors les effets immédiats , différés ou permanents s'activent.
La gestion de l'argent est un peu particulière ...on ne rend pas la monnaie et on ne peut posséder que 4 pièces (quelque soit la valeur) 

exemples de pouvoirs de cartes

Tout se joue donc sur les pouvoirs des cartes qui ne peuvent être posées dans notre arène que progressivement (jamais plus de cartes que le nombre de tours joués)
Ces pouvoirs nous font gagner des points, de l'argent, des cartes etc qu'il nous appartient de bien combiner

cette carte à pouvoir permanente est vraiment très forte !

Quelques cartes nous ont paru très (trop ?)  fortes, certaines d'entre elles pouvant être contrées,  d'autres non !

cette carte qui revient toujours ne doit pas être laissée au même joueur

Le hasard joue un grand rôle dans le déroulement de la partie (ce qui fait que les parties diffèrent entre elles selon leur ordre de sortie) mais est moins prégnant dans le jeu entre les joueurs (il est quand même présent même si le souci d'équilibrer le jeu se ressent).
On essaie de combiner les pouvoirs
Plus ils sont puissants , plus ils coûtent cher en général.

Panacher effets immédiats et effets de fin de manche qui se répètent semble indispensable .

partie en cours on voit la piste de score,  le plateau central, les cartes proposées à ce touret l'option des joueurs dessus,; au premier plan le jeu d'un joueur : arène et porte monnaie, et la banque à gauche
 
J'ai gagné haut la main ma première partie et perdu à plates coutures la seconde contre le même joueur en ayant l'impression d'aborder le jeu de la même façon.
Je sais que j'aurais dû contrer plus tôt ...lors de ma seconde partie. J'ai aussi couru après l'argent cette fois alors que la dernière fois c'était mon adversaire.
Il faut vraiment bien gérer son porte monnaie et donc faire des choix entre prendre les cartes intéressantes ou se refaire une santé financière !

un pion premier jouer de luxe !

Le jeu est agréable, bien illustré et à part l'ergonomie du plateau , c'est simple, tout est écrit...il faut pouvoir lire !

J'en referai des parties assez facilement même s'il ne correspond pas à mon style de jeu  ...
Un chouette jeu à découvrir et faire découvrir ...en moins d'une heure ...

Il risque néanmoins de ne pas se distinguer des jeux de cartes à pouvoirs qui fleurissent en ce moment !
Il a pour lui, parmi ces jeux, le décompte limpide en cours de partie qui permet de se situer et évite la salade de points de certains en fin de partie !(qui m'avait refroidie dans forêt mixte au départ par exemple ) 

le plateau de score

A noter aussi le soin à la double lecture couleur/symbole ...colorblind friendly ! On y est sensibles chez nous , les couleurs posent toujours problème dans les jeux (éclairage etc) quelques soient nos lectures du spectre coloré.

pion couleur et symbole


Dès que possible (bricolage en cours) on le teste à plus de joueurs !


le plateau au complet pour 4 joueurs ! Reste à le recouvrir pour une meilleure préhension des cartes

z avez vu mes belles roulettes !

 ET un nouvel article sera sans doute plus abouti sur ce jeu !


Un jeu de Eric Hong illustré par Erica Tormen,, Gautier Maïa,Jiahui Gao et Stefano Martinuz

samedi 15 juin 2024

soirée jeux du 15 juin ... on bouscule nos habitudes

 Après quelques défections de dernière minute nous nous retrouvons entre joueurs habitués  pour une date décalée à ce samedi....Et comme pour suivre ces bouleversements , nous nous réjouissons de déstabiliser nos habitudes de joueurs

D'abord avec Quebec que je présente dès le départ comme un jeu à combinaisons très fortes et assassines . J'ajoute que notre winner habituel devrait se délecter d'écraser ses adversaires avec les plans de la mort qui tue dont il a l'habitude.
Dit comme ça, il se sent obligé de s'installer à cette table de jeu.
Comme je l'ai chroniqué ces derniers jours (ici), ce jeu nous oblige à jouer sur les territoires des autres, ce que perçoit tout de suite une joueuse plutôt habituée lors de ses découvertes à faire sa petite popote dans son coin au moins en début de partie.
Là ce n'est clairement pas possible !
Les jeux de ressources ne sont donc pas toujours dénués d'interactivité !


 Notre winner parvient à embobiner cette joueuse et lui faire croire que Jean François est en tête. Du coup elle croit pouvoir se liguer avec lui contre Jean François...mais il manipule ...il est en tête...Et elle a bien du mal à anticiper l'effet cascade de majorité de fin de manche...
C'est grâce à son énooooorme groupe de territoires que notre manipulateur en chef l'emporte haut la main !...Notre joueuse s'est aperçue tardivement qu'elle s'était trompée d'adversaire à contrer prioritairement et une nouvelle alliance n'a pas pu inverser le cours du jeu

A coté nous ne sommes pas en reste avec Hamlet pas très facile à présenter avec ses ressources qui restent sur le plateau mais que les joueurs prennent en mains après quelques tours de toutes façons nécessaires pour monter sa "puissance de tir" en ajoutent villageois et ânes à son effectif  de base.
On va donc construire ça et là , glaner des points ...jusqu'à presque en oublier l'église... et ses exigences de livraison très rémunératrices.
Un joueur caracole en tête, il faut dire qu'il a d'emblée choisi de se constituer une force de frappe avec le maximum de villageois. Il sera suivi par une joueuse avec un petit effet retard dès qu'elle voit l'intérêt de disposer de plus d'actions à son tour


Mais quand elle revient au but ultime du jeu avec la construction de l'église, elle a vraiment tout prévu et constitué le pool de ressources nécessaires pour livrer cette construction, elle remonte donc au score facilement. Elle remporte en plus les deux récompenses de livraison.
évidemment le joueur en tête sent le danger et lui emboite le pas grâce à son pécule accumulé...(et il ne me reste que mes yeux pour pleurer !)
De mon coté je patine encore une fois du fait du manque d'argent, je choisis donc de mettre autant d'ânes que je peux , et ce d'autant que j'ai construit le bâtiment me permettant de capitaliser deux points par âne sur le plateau en fin de partie.
Tout cela n'aura pas suffit, je ne remonterai pas assez au score , et le joueur qui a été en tête toute la partie ne sera pas rattrapé !

attention à ce joueur !

Le plan de jeu était plein à ras bord (et nous n'étions que 3!) , on avait du mal à retrouver nos villageois au moment de les actionner, le manque de lisibilité du plateau était presque hypnotique. Il piquait les yeux et paradoxalement pouvait avoir un effet somnifère !

Malgré cela la mécanique de création de ressources non individualisées et de leur acheminement a bien plu ... il est vraiment dommage que ce fouillis entame le plaisir de jeu !

on n'y voit pas bien clair !

Comme à coté il leur reste encore un siècle (!) à jouer, on entame Porto, petit jeu bien sympathique et vite pris en mains. L'esthétique , cette fois, est au rendez vous et l'aspect coloré bienvenu...Comme quoi ce n'est pas à proscrire ! 

on se la coule douce le long du Douro !

Après Hamlet on a l'impression d'un espace de jeu aéré alors que nous construisons des maisons toutes serrées les unes contre les autres !
Forcément il parait simple et est plié en deux temps 3 mouvements ...un jeu sympa qui nous permet de moins solliciter nos neurones en fin de soirée !

Un de nos joueurs piliers de nos soirées est passé nous faire coucou, son torticolis ne lui permettait pas de rejoindre une table et on sentait qu'il aurait quand même aimé partager un moment ludique ...
Ces petits gestes montrent combien nous nous sommes réunis autour du jeu et que cette ouverture ne s'arrête pas au jeu , de vrais liens se sont créés  par ce biais !
C 'est une vertu du jeu que nous aimons cultiver !

J'avais présenté la soirée comme placée sous le signe du bouleversement de nos manies de joueurs et chacun l'a confirmé et apprécié d'être obligé de s'adapter.


vendredi 14 juin 2024

Quebec.... c'est loin...et dépaysant

 Deux jeux sont plus spécialement dédiés dans nos cœurs à des amis joueurs, chercheurs et amoureux des rats de laboratoire partis tenter une expérience professionnelle au Quebec

Les rats de Wistar feront l'objet d'un prochain article, cette fois c'est de Québec , un vieux jeu qui fête ses 13 ans. j'ai lu un commentaire de joueur disant qu'en années humaines , l'âge d'un jeu doit sans doute comme pour les animaux être multiplié par 5,6 voire 7 tant ils sont vite considérés comme "vieux" au bout de quelques années.


Québec est donc un jeu qui aurait pu mériter sa retraite ...mais ce départ de nos amis nous l'a remis sur le devant de notre scène ludique et puis, il appartient à notre collection Ystari !

Bon!  avouons tout de suite qu'à part le plan de jeu inspiré d'une cartographie réaliste, le thème n'est pas très exploité ni ressenti dans la partie... (sauf avec les cartes évènements)

partie à 2 joueurs: la dernière ère (IV) va s'ouvrir, le décompte de la 3eme est imminent (on ne voit plus que des tuiles IV, les autres ont été retournées et revendiquées par les joueurs et joueuses

Car nous allons dans le jeu tenter de remporter des majorités sur axes : religion, politique économie et culture. Pour ce faire il nous faut opposer nos cubes en bois (💗) sur des tuiles saisons. Si l'on pose sur les tuiles activées par un autre joueur, nous activons en plus un pouvoir en notre faveur, mais lui offrant quelques points de territoires. Si l'on pose sur un territoire activé par nous même...nous grappillons (seulement) quelques points.
On est toujours donc confrontés à ce dilemme.

Les cubes des joueurs sur l'axe culture, vert gagne la majorité : il marque 4 points de plus en version de base ou les transmets à la zone suivante en version avancée

De même un autre question est omniprésente: activer de nouveaux territoires qui pourraient attirer les autres (et donc nous octroyer des points) ou ne pas leur ouvrir ces possibilités.
Le jeu oblige à ouvrir de nouveaux territoires car il nous faut nous déplacer pour avoir des cubes à placer.

si j'ouvre le territoire violet autorisé 'pion bleu) , j'offre toutes les actions rattachées aux autres

A chaque fin de saison un décompte de majorité sur les axes précités arrive (soit majorité simple) soit en version avancée un système de "cascade de cubes" assez fort.
Autant dire que dans les parties avec la règle simple , les points sur le plateau (qui ne sont décomptés qu'en fin de partie) , autant avec la règle avancée il y aura une très forte concurrence pour être le "cascadeur  de cubes" ...

ordre du décompte des majorité et effet cascade selon les ères .

Ce qui fait que le jeu propose finalement deux modes très différents .
Le plus original étant celui avec les cascades même s'il polarise un peu les stratégies !
Les points sur le plateau sont aussi décomptés différemment avec une forte prime aux territoires groupés ...ce qui peut réguler légèrement la course aux cascades.

les actions a activer si un autre joueur les a ouvertes sur les territoires idoines
 
Pour un jeu kubenbois, on rit et on râle beaucoup des combinaisons qu'on voit poindre...On jubile lorsqu’une cascade de cubes d'un axe à l’autre est brutalement arrêtée...
Cette interaction apporte une note insolite réjouissante  qui contrebalance le coté assez calculatoire, alors même qu'il n'y a pas de hasard .

C'est sans doute le point du jeu qui le fait sortir du lot.
Même si la version de base est intéressante car elle contraint à l'interaction pour la prise de majorité , c'est la version avancée qui nous a séduits, par son coté chafouin.

Par contre les pouvoirs des leaders nous ont semblé un peu trop "jeu dans le jeu" ...et nous n'avons pas persévéré dans cette voie... c'est souvent le constat dans l'apparition de variantes avec pouvoirs... ça fait un peu effet "tempête sur l'échiquier" à réserver à ceux qui souhaitent bousculer le jeu ...Nous n'en sommes pas encore là 

D'autant qu'avec la version dite complète sans leaders il y a déjà force calculs pour l’anticipation des cascades ...  

les cartes évènement

Quant aux évènements ils font varier les parties et s'ils apportent du renouveau ils apportent moins de chaos que les leaders. Nous sommes tous avertis d'un changement d'un bout de règle pour la partie ou pour une période de jeu (en changeant la façon dont seront décomptés les zones, les majorités ou comment seront ajoutés les ouvriers actif) .
Mais surtout ils recontextualisent le jeu
Si l'on recherche à vivre le thème c'est avec ces cartes évènements qu'il faudra jouer et il faudra toutes les voir sortir (on en joue 4 par partie et il y en a 16 !) pour bien s’imprégner de cette histoire du pays !
Du coup, elles sont vraiment bienvenues !

IL y a un coté "bourrin" dans le jeu qu'il faut souvent contrer pour ne pas voir un joueur se gaver avec les effets cascades...

 Ça peut énerver...mais c'est encore une fois, le ressort du jeu .

Quelquefois la riposte peut paraître un peu mécanique et moins fine mais il faudra alors reprendre la main pour ne pas toujours être dans cette position de contre obligatoire.
De fait le jeu  oblige à contrer, se liguer ...et compter toujours nos petits cubes ...Pour les majorités bien sûr mais aussi pour activer les actions au meilleur moment..;et aussi avant qu'elles ne disparaissent. Le tempo est donc très important ! 

nos ouvriers actifs sont ceux qu'on a pu ajouter dans notre 'main"

Pas de répit dans le jeu ! Il ne faudra pas se laisser endormir par celui qui réfléchit trop longtemps...car il se pourrait bien qu'en fait il joue la montre !
C'est très rageant de perdre la première majorité (et ses effets cascade) à un cube près ...parfois il faut anticiper la première chute de la cascade pour la stopper dans son élan et ne pas laisser le joueur majoritaire sur le premier décompte dominer tous les suivants !

bel ensemble de territoires adjacents qui ne m'auront pas suffit pour remonter au score suffisamment

En partie avancée les points sur le plateau sont nettement moins rémunérateurs qu'en partie découverte, j'en ai fait la dure expérience !... Effet qui est nuancé lors de l'apparition de certains évènements qui redonnent du poids aux territoires dans certains cas.

Un jeu de Philippe Beaudoin et Pierre Poisson Marquis illustré par Mariusz Gandzel

mardi 11 juin 2024

Hamlet ....grâce aux ânes tout arrive !

 J'ai découvert avec ce jeu que Hamlet signifie hameau et c'est le propos du jeu construire un hameau ...et même plutôt un village avec son église au centre....

Pour construire ce hameau, nous aurons besoin de bras (les meeples-villageois) mais aussi de fortes jambes pour acheminer les matériaux jusqu'aux bras  ( et là ce seront les meeples-ânes qui seront mis à contribution) 

différences entre version boutique et KS pour les pions

Hamlet est donc un jeu de gestion de ressources et de pose d'ouvriers ...Sauf que ces ressources n'appartiennent pas aux joueurs, elles sont sur le plateau...et peuvent être utilisées par tous les joueurs. Elles sont produites sur des tuiles dites de production ferme pour le blé, carrière pour la pierre et atelier de bucheronnage  pour le bois qu'il faudra donc activer .

le texte anglais français sur les tuiles ...seul texte du jeu !

Pour construire de nouvelles tuiles il faudra acheminer via les ânes ces ressources vers le lieu de construction
Le jeu utilise une vertu de l'âne qui est la lenteur (éloge de la lenteur, donc !) Les ânes sur le plateau ne peuvent déplacer les ressources que d'une tuile...IL faudra en avoir beaucoup au fur et à mesure que le village s'agrandira pour pouvoir enchainer l'acheminement de tuile en tuile.

après 1 ou 2 tours de jeu

Tout au long du jeu les exigences pour la construction évoluent : de ressources primaires nécessaires , elles passent à des ressources transformées .
A partir du moment où une scierie est montée (par exemple), les tuiles peuvent demander que le bois soit transformé en planche..., id pour le blé en farine ou lait quand les batiments idoines sont ajoutés au village...etc ( on ajoute de nouvelles tuiles dans la pioche , ce qui est très bien pensé)

Corrélativement à cette montée en puissance le village s'élargissant, l'acheminement se fait plus délicat, d'où la nécessité de s'appuyer sur plus d'ânes.
Enfin pour booster notre tour de jeu, nous devrons acquérir quelques bras supplémentaires qui nous aideront bien pour  nos combinaisons rendues nécessaires pour aller au bout de nos actions.
Il y a un fort effet combinatoire, effet souvent recherché dans les jeux et il est assez malmené par la forte interaction liée au système de ressources utilisables par tous
C'est assez déstabilisant de ne pas avoir de ressources  devant soi et de ne pas se constituer de réserve personnelle.

partie en cours, le village s'étend

La fin du jeu intervient dès que l'église est construite au centre du village (quand les livraisons exigées pour sa construction ont été faites) 

Bien sûr le petit craquage pour ce jeu repose un peu sur notre quête des jeux avec des ânes...J'ai même poussé le vice jusqu'à opter pour le kickstarter (en anglais uniquement ) et ajouté une version française pour le franciser parce qu'au delà des ânes ce jeu nous a vraiment plu !
ET ça n'est pas dû uniquement à la présence  des ânes dans le jeu

église 3D du meilleur effet quand elle tient debout mais qui n'arrange pas la lisibilité, du coup on prend les tuiles standard !

La versions KS n'apporte que les pièces métal (mais c'est un vrai plaisir de les manipuler), des meeples plus personnalisés et une église en 3D qui gêne un peu l'ergonomie...et enfin des jetons de remplacement pour la pioche des tuiles vraiment indispensables, et qui peuvent être faits main pour une version standard améliorée. (qu'il faudra de toutes façons dans mon cas franciser ...cherchez l'erreur !)

piocher à l'aveugle ...plus logique dans le sac de droite car a gauche on peut choisir les formes et puis elles se mélangent mal !

Sans que le thème soit révolutionnaire (construire un village au moyen âge) il est parfaitement bien rendu :l'extension de l'aire de jeu qui amène de nouveaux savoir faire et bâtiments de transformation mais aussi l'étalement du village rendant le centre plus éloigné est une photo révélatrice de l’urbanisation .

Tout repose sur l'acheminement des ressources et des ânes !

Il ne faudra pas se tromper sur leur position que l'on peut bouger d'une case et une seule lors de notre tour...faute de voir notre chaine aboutir là où nous pouvions construire.
Car outre son coût les tuiles ne sont pas agencées n'importe comment ,il faut raccorder paysages et routes ...Parfois cela exigera en plus de construire des ponts ou des chemins  , ce qui nous prend ressources et tours de jeu !

 Quant à remettre l'église au centre du village, cela a un certain écho pour nous:
on a tous en tête l'expression qui en dit long sur la perte de sens que l'agitation apporte à nos vies et le besoin  de se recentrer sur l'essentiel (qui peut être interprété selon les régions par un retour aux traditions ou pas )
Chez nous on dit plutôt revenir aux fondamentaux !
Certes au moyen âge, le modèle de village se développait réellement autour de l'église, ce qui présupposait l'hégémonie religieuse .. Autres temps, autres appropriations de l'expression !

Quelques bonus de course rendent le jeu nerveux : être le premier à construire un bâtiment de transformation vous rapporte des bénéfices non négligeables..;permettant de poser des produits manufacturés de haute qualité sur le plateau qui ne sont activés que si cette ressource upgradée est utilisée par vous ou un autre joueur ..
Or c'est souvent celui qui pose cette tuile de manufacture qui devient grand Maître....et pour cela il faut aller chercher la tuile dans la rivière (pick end delivery) et payer si elle n'est pas en début de rivière .

aux tours précédents une tuile en 2eme position a été prise (1 pièce payée sur la tuile 1, et une tuile en 3eme position a ensuite été prise (1 piece payée sur chacune des 1 et 2...du coup prendre la tuile 1 en allant à l'hotel de ville rapporte aussi 2 pièces ... mais attention 3 tuiles maxi dans la réserve d'un joueur! Sur la droite rappelés les coups de construction des ponts (entre montagnes)et chemins (entre forets) lorsque que les tuiles ne comportent pas de route. ! comme la 3eme présentée ci dessus

J'ai peiné lors de notre dernière partie dans cette course notamment par manque de sous et ai du me rabattre un peu sur la "stratégie" drapeau (lot de consolation) complètement ignorée par mon adversaire, certaines tuiles à drapeau permettant d’engranger des points en fin de partie . Cela m'aura permis de remonter au score (j'avais presque 50 points dans la vue en cours de partie ...mais pas assez ...il m'a manqué 15 points ! C'est dire comme la course aux produits manufacturés de haute qualité (réservés aux maîtres ayant été les premiers transformateurs) rapporte ...mais les drapeaux ne sont pas à négliger ...
Il faut bien gérer son porte monnaie donc. il n'y a pas beaucoup d'actions qui permettent de se refaire une santé financière ...et les tuiles "drapeau" exigent souvent un paiement en espèces sonnantes et trébuchantes pour leur construction contrairement aux autres tuiles qui requièrent des ressources du plateau.

les règles , dur dur !

Le plus gros défaut du jeu est peut être sa règle...qu'on a eu du mal à comprendre ...
Peut être parce qu'elle ne fait pas appel à nos réflexes de joueurs ...L'originalité du jeu nous restant hermétique à la lecture des mécanismes .

Mais ça vaut le coup d'enjamber cette difficulté.. et même de persévérer car c'est sûr que la première partie ne révèle pas toute la saveur du jeu avec son aspect combinatoire... qui vous prendra un peu plus de temps qu'il est dit sur la boite (à 2 en connaissant le jeu compter 1h30 et non 50 minutes)

Les petits ânes font leur effet ...et je n'y suis pas insensible puisque leur présence est très cohérente dans le jeu et qu'ils sont indispensables à notre stratégie!
Malgré cela les couleurs utilisées rendent le jeu un peu touffu visuellement ...ce qui nuit à sa lecture ...et encore nous avons abandonné de mettre sur le plateau les couleur bleue et verte en même temps car elles finissent par se ressembler ...mais nous n'aurons pas le choix de les prendre à 4 joueurs !
De plus, comme il faut bien pour ne pas d’emmêler dans les actions relever et coucher nos villageois au fur et à mesure... on les cherche souvent !

mes deux boites !!!

Franchement j'ai été geek de choisir la version KS qui n'apporte pas un réel + , le jeu en version retail française se suffit à lui même... Mais je suis contente de voir mes petits ânes habillés sur le plateau !
Une extension est lancée sur KS (en anglais)....avec lacs et poissons... mais je ne vais pas m'y laisser prendre cette fois... j'aime le jeu tel quel !

C'est un coup de cœur chez nous !! 


Un jeu de David Chircop illustré par Yusuf Artun

A noter 10 ans sur la boite française,  14 sur l'édition en anglais !!! Allez je vous le laisse à 12! 

samedi 8 juin 2024

alphabet sous toutes les formes ...et sans oublier la forme ludique

La boite de l'alphabet annonce la couleur.! : en indiquant "méthode inclusive pour apprendre l'ABC "


Tout pour me faire fuir ! Enfin en tant que joueuse parce qu'en tant que méthode pédagogique, rien à redire !
Mais alors cette boite allait elle être ajoutée à la ludothèque ? ou rejoindre le coin abécédaire de la bibliothèque?

En fait,  n'y a pas eu ce dilemme à l'arrivée du jeu à la maison (merci Sentosphère pour cet envoi), il m'avait été présenté sur le stand de l'éditeur au FIJ (festival des jeux de Cannes) et parmi les propositions avait attiré mon attention. 

plateau avec quelques tuiles animaux, tout joli !

En effet j'ajoute de plus en plus dans mes animations du biblio'âne des intermèdes ludiques et ce jeu là y a toute sa place ! 

 

                                                       Alors chouette ou hibou ?

Car ce jeu  annonce d'emblée vouloir faire connaitre l'alphabet : en braille , en langue des signes ...
On a tous eu de très beaux abécédaires dans notre enfance ... (j'en ai même une belle collection dans la bibliothèque) ...
Ici on peut à partir de l'image deviner la lettre initiale qu'il représente, au toucher, ou faire l lettre (avec ou sans modèle ) en langue des signes ou encore écrire la lettre sur une ardoise...
Les abécédaires qui ont pour illustration du A, première lettre de l'alphabet , un âne sont nombreux et j'en ouvre parfois autour des lectures du biblio'âne qui tournent toutes autour de cet animal.
Mais voilà...dans le jeu l'alphabet le A rime avec Alligator !! quelle erreur !
Après l'Abeille , voilà ce reptile qui ravit la vedette à notre animal fétiche !


Seulement ce n'est pas un alphabet ordinaire que cet alphabet "multilingue" français...
C'est un JEU , oui oui ...malgré toutes les réserves que j'ai énoncées, si le jeu m'avait fait de l’œil au FIJ, c'est pour son esthétique mais aussi parce qu'il réussit à être perçu comme un jeu par les enfants !

Ça reste un jeu d'apprentissage ludique (c'est écrit sur la boite)  et je  l'imagine  utilisé en animation pour la découverte .

Et puis sa règle évolutive permet de jouer avec des règles différentes autour du même jeu quelques soient nos connaissances... réunir autour d'un plateau, c'est bien l’essence d'un jeu de société!
Même s'il y a des chances que votre enfant ait envie de s'entrainer seul  ! Le jeu s'y prête.
il aura alors à cœur de vous présenter ses connaissances nouvellement acquises.

J'avais aussi été sensible à la préoccupation d'éco conception toujours présente chez cet éditeur 

quelques pièges: vous auriez dit Serpent pour le S

Ça reste un jeu familial et peu de chances que vous le sortiez pour jouer  en dehors de cet accord des ages ... sauf pour le coté apprentissage entre apprenants mais là n'est pas mon propos . 

eh eh ...c'est le V de Vipère...et vous l'auriez su si vous aviez appris un peu de braille au bas de la carte précédente ! !

Je ne suis pas fan des jeux didactiques en général, le coté tactile apporte une dimension ludique nécessaire pour éveiller une saine curiosité et ravir les enfants sans  faire du jeu un exercice.
Mais surtout il sensibilise parfaitement à la perception du monde par des partenaires différents...
et ça , pour l'avoir vérifié par des livres en relief ou braille au biblio'âne, les enfants aiment beaucoup .
Quant à ceux qui ont à pratiquer ces langages pour surmonter leurs différences, là ils jouent avec tous autour de la table !

 Encore un jeu pour notre expo sur l'inclusivité mais aussi un jeu sur une étagère dédiée à l'éco-conception et aux  préoccupations environnementales dans la ludothèque !

 

Un jeu de Veronique Debroize (qui ne s'est pas inscrite sur la boite)

vendredi 7 juin 2024

Voyage olfactif ... ou pas mais inclusif c'est sûr !

L'histoire de Sentosphere l'éditeur du jeu voyage olfactif prend son origine dans le monde des parfumeurs où sa créatrice a roulé sa bosse avant d'être éditrice de jeu....et ça se sent dans tous les sens du terme

Passionnée , elle a à cœur de faire prendre conscience de ce sens si important.

Et justement j'ai perdu ce sens et sais combien c'est handicapant....
Le seul bienfait du covid a été de mettre en avant ce trouble (le mien n'a pas été provoqué par le covid) .
Enfin il est compris qu'il s'agit bien d'une perte  d'un de nos 5 sens !

Alors quand au FIJ en visite chez cet éditeur, il m'a proposé une partie de ce jeu, j'ai tout de suite avoué cette difficulté pour tester le jeu...eh bien justement ils y avaient pensé et j'ai pu jouer avec les "nez qui marchent" grâce au joker inclus (à savoir le nom des senteurs sous le flacon) .

une image parmi 10 à faire deviner selon des critères attribués aux parfums

Sans doute je n'aurais pas vécu le même voyage que mes partenaires de jeux mais j'étais dans le jeu à leurs côtés...Avouez que lorsqu'on parle inclusion dans les jeux ...on n'imagine pas ça! 

J'ai donc comme les autres pu  organiser les senteurs (!) pour faire deviner les cartes à mes partenaires  en me rappelant ces sensations tandis qu'eux passaient sous leur nez les flacons qui évoquaient ou non les images. 

là ça parait facile ! tous les critères peuvent fonctionner !

Car on choisit des parfums parce qu'ils vous inspirent cette image ou au contraire en sont complètement absents dans notre imagination.
C 'est un jeu d'association d'idées et d'odeurs (pas moins de 31 au choix allant des fruits et fleurs au feu en passant même par la mer) .


On va se faire passer ces godets-senteurs (comme un draft) pour n'en retenir que 3 qui seront alignés avec des concepts tels que forme, couleur ou concret-abstrait ... et c'est à l’aide de ces indications notées satisfaisantes ou non que les membres de votre équipe auront à deviner la carte secrète que vous avez "décrite" ainsi.

mais là...auriez vous deviner la carte ?

Et c'est un vrai voyage aussi ...  on se surprend à se laisser emmener par l'évocation ou les senteurs elles mêmes ! C'est bon de rêver !

...Bien sûr ces noms de senteur signifiaient quelque chose pour moi qui n'ai pas toujours été "senteur-blind "... mais ce fut un régal pour moi de faire revivre ces magnifiques sensations que sont les parfums rencontrés dans la vie .

Rien que pour ça le jeu m'a séduite. 
Je sais que les odeurs sont des souvenirs importants et qui restent préservés de toute interprétation étrangère ... et sans doute cultiver le nez des enfants pour en faire des souvenirs qu'ils garderont intacts devenus adultes ou  seniors est primordial... on rejoint là les motivations initiales de sentosphère.

Du coup il rejoindra les jeux mis en avant lors de notre exposition prévue à Uzerche prochainement sur la prise en compte de la diversité et l'inclusion par et dans les jeux de société  ...il sera aux cotés de l'alphabet de sentosphère aussi et bien d'autres ...à découvrir bientôt !

 

un jeu de Veronique Debroise Arnaud Pincemaille et Philippe Attali